BIOGRAPHIE

JENNIFER JONES

JENNIFER JONES

JENNIFER JONES est une actrice américaine née PHYLIS LEE ISLEY le 02/03/1919 à Tulsa (Oklahoma). Elle mesure 1,69 m. Elle est la fille unique de PHILLIP ROSS et de FLORA MAE, acteurs ambulants propriétaires d'une compagnie de théâtre puis de cinémas.

Ses études secondaires se passent dans un pensionnat bénédictin. Elle intègre ensuite la tournée d'été des Ted North Players. En 1937, elle étudie le théâtre à l'American Academy of Dramatic Arts de New York. Elle y rencontre le comédien ROBERT WALKER, étudiant comme elle, et se marie avec lui en 1939. Ils auront 2 fils : ROBERT JR. et MICHAEL.

Sa première rencontre avec le producteur DAVID O. SELZNICK engage la signature d'un contrat de 2 ans, un changement de nom, et un suivi de cours de perfectionnement à Santa Barbara. Dès son premier film en tant que JENNIFER JONES, elle reçoit l'Oscar de la meilleure actrice pour ”LE CHANT DE BERNADETTE” en 1944. Elle divorce en 1945 pour épouser DAVID O. SELZNICK en 1949. Ils auront 1 fille, MARY.

JENNIFER s'éloigne des studios à la fin des années 50 et après le décès de SELZNICK survenu en 1965, elle se remarie en 1971 avec NORTON SIMON, industriel et collectionneur d'art. Eprouvée par le suicide de son premier mari, en 1951, ainsi que de celui de sa fille en 1976, elle fait une donation de 1 million de dollars pour fonder la Jennifer Jones Simon Foundation for Mental Health and Education.

JENNIFER JONES décède de mort naturelle le 17/12/2009 à Malibu (Californie).

FILMOGRAPHIE
1939 NEW FRONTIER (George Sherman)
1939 DICK TRACY'S G-MEN (William Witney et John English)
1943 LE CHANT DE BERNADETTE (The Song of Bernadette, Henry King)
1944 DEPUIS TON DÉPART (Since You Went Away, John Cromwell)
1945 LE POIDS D'UN MENSONGE (Love Letters, William Dieterle)
1946 DUEL AU SOLEIL (Duel in the Sun, King Vidor)
1946 LA FOLLE INGÉNUE (Cluny Brown, Ernst Lubitsch)
1948 LE PORTRAIT DE JENNIE (Portrait of Jennie, William Dieterle)
1949 LES INSURGÉS (We Were Strangers, John Huston)
1949 MADAME BOVARY (id., Vincente Minnelli)
1950 LA RENARDE (Gone to Earth, Michael Powell et Emeric Pressburger)
1952 UN AMOUR DÉSESPÉRÉ (Carrie, William Wyler)
1952 LA FURIE DU DÉSIR (Ruby Gentry, King Vidor)
1953 STATION TERMINUS (Stazione Termini, Vittorio De Sica)
1953 PLUS FORT QUE LE DIABLE (Beat the Devil, John Huston)
1955 LA COLLINE DE L'ADIEU (Love Is a Many-Splendored Thing, Henry King)
1955 BONJOUR MISS DOVE (Bonjour Miss Dove, Henry Koster)
1956 L'HOMME AU COMPLET GRIS (The Man in the Gray Flannel Suit, Nunnally Johnson)
1957 THE BARRETTS OF WIMPOLE STREET (Sidney Franklin)
1957 L'ADIEU AUX ARMES (A Farewell to Arms, Charles Vidor)
1962 TENDRE EST LA NUIT (Tender is the night, Henry King)
1966 JEUNES GENS EN COLÈRE (The Idol, Daniel Petrie)
1969 ANGEL, ANGEL, DOWN WE GO (Robert Thom)
1974 LA TOUR INFERNALE (The Towering Inferno, John Guillermin)

Mentions légales | © Mémoire Du Cinéma 2015-2016 | Contact