BIOGRAPHIE

JAYNE MANSFIELD

JAYNE MANSFIELD

JAYNE MANSFIELD est une actrice américaine née VERA JAYNE PALMER le 19/04/1933 à Bryn Mawr (Pennsylvanie). Elle mesure 1,68 m. Ses parents sont HERBERT WILLIAM, avocat, et VERA, professeur.

Son père meurt d'une crise cardiaque alors qu'elle est âgée de 3 ans. Sa mère épouse HARRY LAWRENCE PEERS, ingénieur, et la famille s'installe à Dallas (Texas). JAYNE prend des leçons de danse de bal à 12 ans et sort diplômée de la Highland Park High School en 1950. Elle se marie avec PAUL JAMES MANSFIELD, militaire de carrière, et donne naissance à 1 fille, JAYNE MARIE. Elle suit les cours de comédie de la Southern Methodist University et d'art dramatique de l'Université du Texas à Austin.

Pour gagner sa vie, elle pose nue pour les classes artistiques, fait le porte-à-porte pour vendre des livres, et travaille le soir comme réceptionniste dans un studio de danse. Elle rejoint le Curtain Club et joue à l'Austin Civic Theater. Entre 1952 et 1954, elle est élève de BARUCH LUMET et suit les cours théâtraux de l'UCLA. Après différents prix de ”Miss” obtenus en tant que mannequin, elle attire l'attention des producteurs de cinéma en s'exhibant devant les photographes de presse.

Son manager, JAMES BYRON, lui fait signer un contrat de 7 ans avec la Warner en 1954 et JAYNE commence à poser nue dans le magazine ”Playboy” dès l'année suivante. En 1956, la Fox rachète son contrat et la fait parodier MARILYN MONROE dans ”LA BLONDE ET MOI”. Au théâtre, elle débute à Broadway dans ”WILL SUCCESS SPOIL RICK HUNTER?” en 1957. Divorcée en 1958, elle se remarie avec le culturiste MICKEY HARGITAY et lui donne 3 enfants : MICKEY, ZOLTAN et MARISKA. Le couple ne tient pas et JAYNE épouse le réalisateur MATT CIMBER en 1964. Elle donne naissance à 1 fils, TONY, avant de divorcer de nouveau en 1966.

JAYNE MANSFIELD décède d'un accident de la route le 29/06/1967 à Slidell (Louisiane).

FILMOGRAPHIE
1955 COLÈRE NOIRE (Hell on Frisco bay, Frank Tuttle)
1955 LE TÉMOIN À ABATTRE (Illegal, Lewis Allen)
1955 LA PEAU D'UN AUTRE (Pete Kelly's blues, Jack Webb)
1956 JUNGLE DE FEMME (Female jungle, Bruno VeSota)
1956 LA BLONDE ET MOI (The Girl Can't Help It, Frank Tashlin)
1957 EMBRASSE-LA POUR MOI (Kiss Them For Me, Stanley Donen)
1957 LES NAUFRAGÉS DE L'AUTOCAR (The Wayward bus, Victor Vicas)
1957 LE CAMBRIOLEUR (The Burglar, Paul Wendkos)
1957 LA BLONDE EXPLOSIVE (Will Success Spoil Rock Hunter?, Frank Tashlin)
1958 LA BLONDE ET LE SHÉRIF (The Sheriff of Fractured Jaw, Raoul Walsh)
1960 UN COMPTE À RÉGLER (The Challenge, John Gilling)
1960 LA BLONDE ET LES NUS DE SOHO (Too Hot to Handle, Terence Young)
1960 LES AMOURS D'HERCULE (Gli amori di Ercole, Carlo Ludovico Bragaglia)
1961 LE DOMPTEUR DE FEMMES (The George Raft story, Joseph M. Newman)
1962 IT HAPPENED IN ATHENS (Andrew Marton)
1963 HEIMWEH NACH ST. PAULI (Werner Jacobs)
1963 PROMISES, PROMISES (King Donovan)
1963 SPREE (Mitchell Leisen, Walon Green)
1964 PANIC BUTTON (George Sherman)
1964 DOG EAT DOG (Ray Nazarro, Gustav Gavrin, Albert Zugsmith)
1964 L'AMORE PRIMITIVO (Luigi Scattini)
1966 THE FAT SPY (Joseph Cates)
1966 THE LAS VEGAS HILLBILLYS (Arthur C. Pierce)
1966 SINGLE ROOM FURNISHED (Matt Cimber)
1967 PETIT GUIDE POUR UN MARI VOLAGE (A Guide for the Married Man, Gene Kelly)

Mentions légales | © Mémoire Du Cinéma 2015-2016 | Contact